9/12/2006

Départ pour Paris

Ce matin après m'être convaincu que c'était bien banal de prendre l'avion le 11 septembre, j’étais prêt à prendre l’avion. Oui je vais avouer que le qu’après avoir écouté le reportage de zone libre qui pendant 2 heures explique qu'il y'a plein d'islamistes qui se cache au Canada en attendant de frapper là où ça fait mal, j’avais quand même eu la chienne. J'ai pris une bonne respiration et j'ai oublié tout ça dans mon sommeil. Ce matin afin de faire ressortir tout ça, toutes les minutes on voit à la LCN des images d'avions qui rentrent full pine dans deux gros studs, des experts venu de partout expliquent comment c’est futile les mesures de sécurités à travers l’amérique. J’ai opté pour fermer la TV, j’embarque dans la daweoo mobile pour finalement avoir à la radio un résumé d’un reportage du Journal de Montréal qui rapporte que tout comme les barrages d'hydro, tout le monde peut se promener sur le tarmac de PET comme dans un parc public. Pas de problème, je switch de poste à CISM qui heureusement ne diffuse pas encore de nouvelles alarmiste… Pensant en avoir fini le brainwash arrivé dans le terminal de YUL, toutes les télévisions diffusent RDI avec les images du fameux 11/09 en boucle, ensuite sur les haut-parleurs on entend à tout bout de champ des noms du genre : M. Mohamed Sharkaoui est prié de se présenter à un comptoir d'information. SVP veuillez vous présenter. M. Je sonne comme le prochain crackpot qui va faire sauter ton avion est prié de se présenter au stand de la police afin de se faire arrêter. Abstraction de tout ça, j'arrive au stand de Corsair pour y déposer mes valises. Mon voisin de dépôt un magrébin notable avec d'énorme lunette de soleil pause des questions du genre : votre avion a bien été inspecté ? Moi j'aime voyager sur des avions en bon état. Le tout avec un beau sourire à me faire douter au jeu du loup-garou.

Finalement, je suis dans l’avion à l’entrée les banquettes semblaient très confortable, évidement ce n’est pas ma section plus ça va plus le luxe diminue pour finalement arrivé aux sièges ou mes genoux ont fait partie intégrante de la structure de l’avion. Bref, chaque grattement du cul du voisin d’en face bougeait le motton d’os du genou. Évidemment, il fallait que les deux voisins d’en face soit un jeune couple de mâle over excité par la musique du « Chanel 2 », afin de bien garder leur foutu euphorie de tantouse stéréotypée, ils se sont commandés deux triple café cognac et acheter 4 mini-bouteille de champagne.

Juste avant de recevoir ma bouffe, des turbulences ont commencé à shaké l’avion. Nos deux tantes s’amusaient à faire Ouuuouououuuuuuuu comme c’est drôle… Heureusement, l’avion à dû dropper d’un bon mille pieds, c’était de loin la plus grosse turbulence que j’ai jamais sur un vole. Ça les a calmés au point qu’ils ne bougent plus et commence à être blanc comme des draps. Je vais vous avouer que tout le monde à eux la chienne. Le bruit des réacteurs ont passés d’un son grave et constant à un UISSsshhhhHH aigu et la gravité a décidé de me retourner au poids que j’avais avant la bière de l’ÉTS. Après cette drop, capitaine machin à geulé (pour nous calmé j’imagine) « Violentes turbulences PDB assis et attachées ! Personnel code truc machin » Les TV shakaient au point ou j’étais sûr qu’elles allaient foutre le camp sur la tronche des vieillards de la rangé 40.

Heureusement, pour nous détendre il faisait jouer une irritante avec un simplet qui on prit 20 minutes pour présenter deux hommes musclés en collant rose tight torse nul qui font des 69 de cirque. C'est-à-dire crouch face à face le temps qu’ils font un move ou l’un dresse l’autre tel supporte l’autre. Ça occuper le couple en face se fût probablement les 15 min les plus silencieuses du vol. Après le soupé la boutique hors taxe est annoncée, il annonce la vente de parfum, cigarette et alcool sans taxes. Les deux folles se sont donc garoché vers l’allée derrière en criant SHOPPINGGGGGG. What can go wrong?? Après 5 min les deux reviennent avec un paquet de trucs des cigarettes, une bouteille de fort et malheureusement du parfum... À partir d’ici j’ai commencé à vraiment être irrité de leur présence… POUCHHHH POUCHHH POUCCHHHH POUCHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH POUCHHHHHH ohhhh comme ça sens bon attends sens le mien POUCHHHHH POUCHHHHHHHHH POUCHHHHHHHH POUCHHHHHHHH. Tabarnak!! on est dans un avion pressurisé, la ventilation est inexistante, j’aurais bien ouvert un hublot afin de les faire planer, mais sans succès. Ça sentait tellement fort dans l’avion que je me suis mis à tousser et eux ont commencé à faire du vent avec leur petit oreiller de vol. Bref le reste du vol c’est passé dans un Eaton section des parfums, après qu’une armée de clientes ai essayé toute les boutielles. Pour essayé de calmer le jeux, un des deux enfouraré c’est mis à carrément pété dans l’avion, encore une fois la tite oreillé poussait l’odeur de marde sur tous les voisins irritésn pendant qu’eux rigolait « oh la la ce que tu pu ».

L’heure du film arrive c’était le sentinel, un film américain ou Jack de 24 arrive deuxième, wow quelqu’un de plus hot que JACK! Après le film c’est le petit moment siesta, les lumières éteignent et tout le monde fait un pti dodo, moi aussi. Je m’allonge fou l’oreiller dans le hublot et me met à dormir… Après 5 min de yeux fermées, car j’ai pas passé proche une seconde de dormir j’ouvre mes yeux. ALLLLLLLLLLLooooooooooooooooooo, ah ben criss la tante d’en face complètement retourné me matte depuis je sais pas combien de temps, un peu sur le choque, je lui demande, « Ehhh on peut vous aidez ? » Ahh non non je suis dans les étoiles. Un sourire poli qui dit mange de la marde plus tard je redresse mon siège et commence à continuer ce petit texte. C’est relativement calme dans l’avion 80% des gens dorment depuis le pti film, alors méga-tante décide de faire une bonne tite blague et se met littéralement à gueuler « REJOIN MOI SUR LE CANAL 13!!! » C’est alors que le voisin des dames, un joueur de rugbis de 300 livres irrité depuis beaucoup plus longtemps que moi les regarde avec une face de « Ma ta pèté la yeule ». La blagueuse, s’excuse alors avec un beau grand sourire. Je suis loin d’être homophobe, mais calis me semble qu’eux nuisent plus à l’image des homosexuelles que d’autre chose, ok lache ton lousse dans ta gagne qui fait le party mais criss en société tu peux te calmer.

2 commentaires:

François a dit...

Content de voir que tu passes un beau voyage Légaré!!

Lâche pas d'écrire sur ce blog, c'est trop drole te lire!

Enjoy ton mini séjour!

amelie.ouellet a dit...

LOL!!! Sacré tantouses ;) Pauvre toi!!!