11/24/2006

Fidel Lachance mon nouvel héro (La suite)






Vous vous souvenez surement de Fidèl Lachance, ce chanteur contry interviewé par la délicieuse Anita. Apparament y'a un (nouvel) agent pas mal wise qui à vu
"La Chance" de faire une piasse ou deux sur son dos. Afin de capitaliser sur son nouvel exposure internet M. Lachance à parti un site houeb. Au menu un très authentique vidéo de lui exploitant à fond une maîtrise parfaite de l'improvisation et sa tenu de travail de contrôleur de chantier. Du gros stunt marketing mais combien amusante, tout comme cette entrevue passé à TVAchié :



En passant comme je suis le top 10 des liens google sur FIDÈL LACHANCE ou encore pour ceux qui savent pas que FIDÈLE prend pas de E (vive les keywords!) Voici un pot pourris de tout ce que j'ai trouvé sur le net sur à son sujet:

Cogéco cable présente les talents de chez nous avec une toune qui surement composé en 25 minutes sous la pluie par l'auteur, compositeur interprête, musicien pis vendeur Fidèl Lachance:



En gros j'ai pris le temps d'écrire les paroles:

- Espoouaaaaaaaaaarrrreeeeeeeeeeee
- Revient-moiiiiiiiiiii
- Espoouaaaaaaaaaarrrreeeeeeeeeeee
- Guiiiidddeeeeeeeeeee mouaaaaaaaa
(boucle infinie)

Je viens de me rendre compte que les premiers clips sur le net contenaient pas toute l'entrevue. Ainsi voici la partie 1 de 2 et 2 de 2, pour ceux qui on déjà vu allez directement à 7:45 pour voir les belles photos de Fidel qui parle de son job de FLAG MAN suivit de l'exellente chançon qui explique tout les défis de ça journée.

Avec Marc Labrèche, un peu décevant, mais le non verbale de RBO en dit long sur la qualité des paroles. Je crois que Marc (ou ses recherchistes) a été très touché par sa prestation car il a été de nouveau invité au fric show pour une prestation à tout casser.

Ici un clip de fidèl soul qui remerci dieu pour son talent infinie.

Finalement, les parodies commencent à sorti

Ahhhhhh que c'est l'fun les vedettes trash du net! Maintenant j'ai surement pas tout trouvé amusé vous:




















Aucun commentaire: