12/11/2006

Amsterdam 2 de 2.

Rendu à l'hôtel M. Jeanneau m'apprend un nouveau mot : “Dank U” qui veut dire “Je vous remercie ” la phonétique parfaite de ce remerciement sonne exactement, comme : “Dans L'CUL”. Je ne sais pas combien de fois on a remercié les gens là-bas, mais à chaque fois mon enthousiasme sonnait un peu louche. On ajoute à ça un certain état second et j'étais pratiquement incapable de pas partir à rire. Mais bon cette ville est trop ironique, premièrement quand tu remercies les gens tu geule “Dans l'cul” ensuite le drapeau d'Amsterdam c'est trois X
et finalement le monument central de la ville ressemble à un énorme dildo!





Bon maintenant le vif du sujet, le red light! Premièrement, c'est pas mal plus gros que je pensais. J'imaginais une petite ruelle avec une dizaine de fenêtres sans plus, mais non c'est carrément une dizaine de rues assez pour occuper une couple d'heures de marche avec certains arrêts dans les coffeshop et pubs. Comme je vous ai dit les photos sont interdites, mais bon en gros c'est un marché à viande semblable aux restaurants de fast food d'Amsterdam. Tu choisis ta croquette, tu payes, tu consommes, tu quittes. Sauf que contrairement aux vraies croquettes qui ont seulement le luisant de l'huile à friture pour se vendre, ces “coquettes” font tout pour que tu “les achètes”. Elles se trémoussent, clin d'oeil, mime de fellation et cinq doigts pour indiquer le prix des services (50€). Mais bon rassurez-vous je ne suis pas encore rendu à payer pour “ze sexe”, j'ai donc laissé les coquettes dans leurs aquariums et ma croquette dans mon pants.




Comme j'étais en mission anthropologique hautement scientifique, je me suis attardé à l'étude des comportements humains de cette ville pas mal toute la fin de semaine. J'ai reconnu certains comportements universels du mâle homo sapiens. Les clients qui “sortent” des péripatéticiennes ont les mêmes gestes qu'un gars qui sort de la section des films XXX d'une vidéothèque ou d'un bar de danseuses. Le gars a juste une chose en tête foutre le camp. Le mec ne regarde personne pis fonce rejoindre sa femme à maison (ou sa mère, va savoir). En fait, j'allais obtenir un taux d'observation de 100% jusqu'à l'exception survienne. J'n’ai strictement aucune idée de ce qui s’est passé, mais quand une fille à un problème avec un client y'a une méga alarme avec un gyrophare qui appelle tous les pimps du coin. En plus, les rideaux sont clos lorsque la dame est “en service” mais lors de l'alarme les rideaux sont automatiquement tirés de la fenêtre et la en moins de deux secondes ta quarante personnes qui mate l'action dans l'aquarium. On a donc regardé la fille furaxe et son client qui tente de la calmer. Les pimps bâtis comme des chars d'assault entre avec leur gueule de porte-bonheur et la le fun commence. Le gars explique aux pimps “non non chu innoncent” ou chez pas quoi d'autre... C'était très divertissant à regarder et le monde se marre bien à voir le gars paniqué au bord des larmes. Un bon spectacle gratuit, on n’est malheureusement pas resté pour le climax qui devait probablement se terminer à coup de pied au cul. Mais bon aussi détraqué cette ville peut paraître j'ai l'impression que cette légalisation règles beaucoup de problèmes. Les filles sont beaucoup plus en sécurités, encore aujourd'hui au UK ils ont trouvé trois corps de prostitués...

Apart le red light, le jour, y'a beaucoup de musées intéressants. M. Jeannutz n'étant pas un grand fanatique des musées ont à seulement visité le musée de la cire et l'usine Heineken ça m'en fait juste plus pour la prochaine fois. Le musé de la cire était un peu cher, mais plus que du bonbon. Les statues semblent vraiment vivantes, assez que j'ai vraiment l'intention un jour de me prendre pour une statue et faire un BOUAAAAHHHH quand les personnes essaient de figurer quel espèce de vedette je suis. L'usine Heineiken était plutôt ordinaire, c'était plus un temple de la propagande qu'une visite industrielle, mais bon je m'attendais pas à grand chose d'autre d'une compagnie qui marque “Bière de prestige” sur son étiquette. On a également fait un pti tours de bateau bucolique, c'était très bien, mais la pluie a un peu refroidi mon enthousiasme, le mois de novembre n'était pas le meilleur mois pour visiter cette ville.


Mon coût de coeur, le restaurant all you can ribs avec un chat parké relaxos sur un des bancs du resto, j'adore les ribs, j'adore quand c'est à l'infinie quand j'ai le munchies et je m'ennuie de mon chat! J'étais donc touché coulé! Regarder sa bouille sympatique:



Bref c'était très cool et je vais surement y retourner cet été.

Aucun commentaire: