12/11/2006

Amsterdam 1 de 2?

Bon la semaine passé était un mélange d'activités et de sommeil intense, pas très propice pour blogtonner. Mais bon avec un peu de retard voici un bout du voyage à Amsterdam.

Il y'a quelques années au Québec, une publicité sur l'analphabétisme passait couramment. En gros la pub affichait des scènes de la vie quotidienne avec toutes les inscriptions écris dans un jargon incompréhensible. La pub terminait ces séquences par: "Pour un analphabète ceci est son quotidien". C'est le sentiment que j'ai eu en arrivant à Amsterdam. Tout est écris en "DUTCH" (Hollandais) c'est une langue assez proche de l'allemand mais pas du tout la même chose. Une chose est sûr c'est que cette langue doit coûter par mal chère d'encre pour communiquer car la plus pars des
noms sont trop long pour être utilisé au scrabble. Pour vous donner une idée voici la carte du downtown Amsterdam.


Pas mal chiant naviguer dans une soupe alphabet comme ça, encore chanceux que c'est des lettres latines autrement s'aurait été encore plus dépaysant. Mais bon une fois que j'ai figuré comment me rendre à central station via le train et figuré comment sortir de la station pensant que ce symbole de sortie indiquait les quai des trains.

Enfin rendu dans "la ville" maudit que c'était beau. J'ai marché jusqu'à l'hôtel avec un gros sourire de gars dépaysé à la Borat.

Drinnnnnnng Drinnggggggggg opgelet!

Oups ce gros trottoir est une piste cyclable, la bas pas mal tout le monde à sa bicyclette, les pistes cyclables sont omni présente et le vélo sont comme des moules zébré dans les grand lac. C'est à dire y'en a partout! Leurs bicyclettes est à 90% le même foutu modèle.

Des fois certaines âmes marginale tentent de ce démarquer de la masse en ajoutant des attraits artistiques. Ayant oublié ma carte mémoire à Paris, j'ai pris un minimum de photos, je ne peux malheureusement vous montrer le top 10 des bicyclettes les plus laide ou cool d'Amsterdam.

Mais bon je poursuis ma marche à travers les canaux de la ville, ce qui était intéressant c'est qu'à l'heure de mon arrivé les gens commençait à souper dans leurs maisons, la plus pars des appartements avait les rideaux grand ouvert ce qui me permettait d'imaginer la vie quotidienne des habitants. Première constatation, c'est une ville très riche, la décoration est généralement moderne avec un style très ikéa version haut de gamme. C'est un gros contraste avec Paris ou la déco et le mobilier sort souvent de l'antiquaire. (Tk dans le 16ième).

Pourtant les édifices sont pour la sont tout de même très anciens, la meilleur comparaison que je peux vous donnez c'est le face lift du vieux port de montréal. Des vieux buildings à la déco top-cool-jeune-dans-le-vent-dynamique-branché.

Arrivé à l'hôtel NH Tropen, j'ai vraiment eu l'impression d'entrée dans une base militaire. Je ne sais pas exactement quel est le contexte de cette hôtel mais c'est clairement un contraste avec le reste de la ville qui semblait accueillante. Il faut passer par un premier portail de sécurité entouré d'une clôture de 10 pieds
d'hauteur suivit d'une cours intérieur en mur / guérite en brique. Heureusement rendu dans cette cours intérieur on voit l'entrée principale plus accueillante. L'hôtel comme le reste des habitant de la ville était d'une déco ikéa du genre Hotel W mais en moins chère.


À suivre…


PS: Ce billet n'a pas été relu ou corriger...

Aucun commentaire: