12/21/2006

Je reviendrai à Montréal...


Comme disait Einstein, le temps est relatif. et pendant la période des fêtes à l'Aéroport Charlie en Gaule, le temps IL EST LONG. En fait, j'ai pris le temps d'apprécier chaque petit moment. Mon expérience à cet aéroport était principalement basée sur mon dernier trip à Amsterdam. Lors de ce dernier voyage, tout à été comme un long fleuve tranquille et surtout fluide. J'avais pas prévu les 3 hrs d'attente en file (en fait, le mot file est un concept abstrait pour le Français moyen) voyez-vous CDG avait pour une raison que j'ignore un seul préposé pour 10 vols internationaux (hmmm 2500 personnes). Résultat, des files d'attente gargantuesques pour avoir l'honneur de se faire fouiller par les constables. En principe, c'est la vie mais en france, c'est l'enfer. Tout d'abord, la file est un coude à 90 degrés qui s'expand sur plusieurs centaines de personnes. Pour les malheureux comme moi qui ont choisi l'option civilisée de débuter mon attente DERRIÈRE la file l'attente a été beaucoup plus longue; À un certain moment, j'ai eu l'impression que le constable arrivait pas à passé assez de gens qui font réellement la file que le nombre de personne qui comme un français typique fusionne par tous les pores de la file trop mou pour s'interposer. J'ai assisté à une trentaine de dépassements, tout aussi subtiles les un que les autres. Malheureusement pour moi la file était tellement longue que je ne pouvais allez m'objecter à cette insertion incivilisé.

Les seuzes devant moi

Cependant, je m'étais donnez comme mission que le segment des 5 à 10 personnes devant moi serait une forteresse impénétrable et le premier mécréant osant s'introduire aura droit à un bon gros char de marde version "J'ai juste 3 hrs de sommeil, pis chu en tabarnak" de toute façon, il y avait déjà de la zizanie 30 personnes derrière moi ou un autre globule blanc des foules s'interjecta vis-a-vis un enfouraré. Le débat était audible à des mètres à la ronde et le vocabulaire "doublage southpark" sortait à fond. Ce fut très divertissant. Cependant pas le temps de se laisser distraire par ce spectacle, j'ai une zone remplie de moutons à protéger. Une espèce de conne essaie de me passer à travers, je ne sais pas sous quelle drogue elle était, mais la dame me retrait carrément dedans pensant que j'allais me tasser pour la laisser passer... Après le troisième assault, je me suis reviré de bord et d'un sourire calme qui cache la tempête je m'exprima ainsi:

"Madame, je suis une entité matérielle, ce qui veut dire que vous ne pouvez passer à travers moi, désolé."

À ce stade la file n'avait pas de petit cordon pour essayer d'établir un ordre dans ce désordre. La zone c(o)ordonée était seulement pour 200 premiers chanceux qui pouvaient sortir du mode parano. Non cette file était
encore au stade, je suis un ramassi de gens dans le corridor qui sait qu'un monde meilleur les attend au bout de la file. Ce qui fait en sorte que l'irritante à loisir à bien été au début de la zone coordonnée et d'une subtilité aussi grande qu'un étron sur les draps immaculés d'une chambre d'hôtel elle s'est foutu dans la file. J'avais juste envie d'allez la voir sortir mon portefeuille en montrant une carte bidon que j'étais de l'autorité des files d'attente et qu'elle devait quitté cette file pour retourné à la case départ sans collecter 200$. (et par le fait même prendre ça place laissé vacante)

Les seuze derrière moi

Mais bon mon calvaire s'est poursuivi pendant près de deux heures, à un instant la file était près d'un calendrier électronique (le guss qui dit que ton avion est à l'heure). Un mec feint de regarder la tv afin de voir si son vol est à l'heure évidement à fin d'avoir une vision sûre de la chose il s'est rapproché de la télévision au point d'arrivé subtilement et magiquement dans la file... Totale concentration le mec regarde la tv regarde son billet regarde la tv la file avance un peu le mec avance un peu regarde la tv regarde au loin pour voir si y'aurait pas d'autres informations fictives au loin. Après 5 min ;à faire ce petit manège le mec décide finalement qu'il est suffisament informé et tant qu'a être complètement informé, pourquoi pas resté en file?

Ma pression sanguine augmente, j'avais laissé une chance au coureur, doutant fortement de sa bonne foi, mais tout de même avant de vélociféré ma hargne sur un innocent j'attendais la preuve ultime du crime. J'avais maintenant la preuve. Je me lance:

"Subtileeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee"

Pouf le mec revient complètement concentré sur les 300 degrés partout autour de lui sauf le range des 30 degrés qui comme par hasard est ma position. Je le fixais avec mon sourire sarcastique. Rien à faire, le mec doit être russe et n'a pas compris mon invitation à la joute verbale... Deux Français devant moi rétorquent, "Ahhh nous le civisme on connaît pas trop ". Pendant que je fixais l'intrus, c'était un assaut de la droite, 3 personnes qui n'ont comme lien que leur manque de civisme tente, d'assiéger nos positions.

"Monsieur, la file début beaucoup plus loin derrière moi..."

"À non moi Monsieur j'attends mes enfants qui arrivent bientôt je fais pas la file..."

Un des deux autres assaillants a compris le message et a subtilement intégré les rangs quelques positions derrière moi ou le climat était plus propice à l'intégration. Par contre, l'autre dame l'air de rien essaye par la diago de se foutre devant moi.

"Madame, ça fait près de deux heures que je fais la file et j'en ai plutôt marre que tout le monde dépasse "

"Ohhhh allez y passé" me dit-elle en m'offrant ça place. "De toute façon on va tous arriver au même point "

"Certes, mais c'est plus tôt le temps nécessaire pour y arrivé qui m'importune..."



Bon j'avais repoussé les derniers assaillants avant le grand "strech" qui lui serait plus dûr à intégré car les accessoires ou pour se forger un alibi sont inexistant. Je pouvais donc me concentrer sur le pseudo-russe-focus. Je me mets donc à continuer de le fixé en attendant le moment pour décharger mon venin. Deux Français plus loin se disent, à décidément "on est pas connus pour notre manque de civilité ". C'était une occasion en or,

"Ah ça oui je vous confirme, la preuve, ce monsieur, qui subtilement regarde les horaires des avions, et qui comme par magie est maintenant devant moi." le sur un fabuleux mime de gars qui regarde les avions.

C'était tellement peu subtil comme remarque que le mec me regarde avec une face espiègle de petit garçon qui s'est fait prendre à jouer un mauvais tour. Sa défense :

"Ahhh mais vous savez tout le monde fait ça ici? C'est pas comme ça au Québec?"

J'ai hésité avant de dire que ce genre de comportement au Québec est passible de décapitation, de un c'est faux et de deux je suis un des rares bizarre à m'insurger devant ce comportement, du moins m'insurger oralement...

"Non au Québec on fait la file dans l'ordre, ça va plus vite pour tout le monde généralement."

"Ouai mais bon ici c'est la France, d'ailleurs quels guignols de mettre seulement un préposé pour tous ces gens " et d'une façon subtile il change le sujet " ça l'air bien le Québec moi je vais me marier là-bas "

"J'espère dans ce cas que votre femme vous enseignera certaines civilités "

"Ahaha ah oui j'espère bien..."

Maintenant que le mec m'a révélé sa vie c'était moins évident de lui demander poliment de quitter vers l'arrière de la file, d'autant plus que l'enfouaré était la depuis plus de dix minutes... J'ai donc opté pour l'option la plus simple :

"Puis-je" en me foutant devant lui...

"Ya pas de soucis..."

C'était maintenant au mouton de derrière de mettre leurs culottes, ma PRÉCIEUSE place était sur le point d'être assurée. 30 min. plus tard dans un éclair de génie le préposé à la douane figure que des backups pourrait peut-être l'aidé... Il appel deux agents qui s'installent dans le cubicule suivant, pendant 10 min. le débit avait augmenté. Mais toute bonne chose à une fin, des laveurs de vitre se pointe avec une mission prioritaire, laver les vitres des environs nom de code "Vraiment le bon moment". Bon le lavage des vitres je m'en foutais un peu, mais je m'en suis moins foutu quand les enfouarés décidèrent de laver les vitres des putains de cubicules douaniers. Lave l'extérieur, et hop messieurs je dois laver le fenêtre intérieure. Les deux douaniers voyant l'occasion rêvée de se désister de leur nouvelle mission ont bien QUITTÉ POUR ALLER PRENDRE UN FOUTU CAFÉ... laissant encore le seul et unique douanier avec la charge, LUI avait eu le courage de dire au super héro de la translucidité "C'EST PAS LE MOMENT". Bon je me suis dit ça va prendre 30 secondes le mec va lavez les fenêtres pis les deux douaniers vont revenir et finir leurs cafés en fesant leur foutu jobs... Ben non le chef du coin se pointe, et se met à engueuler les laveurs de vitres pendant 10 min. et pour s'assurer d'être vraiment irritant pour toutes la file qui attend comme des boeufs à l'abatage. Le mec les engeule dans le foutu cubicule le rendant ainsi inutilisable par les deux préposés qui sirote leur café amusé par le spectacle. Dans ma tête ça disait en boucle "FARME TA YEULE PIS LAISSE LEUR FINIR LEUR CALIS DE FENÊTRE DANS 20 SECONDES TES DEUX FAINÉANTS VONT ÊTRE AU POSTE"... Ben non, obstinage inter-Minable. Reste qu'ils ont finalement fini leur foutu vitrine avec de belles grosse coulisse de gars qui vient de perdre la motivation du travail bien fait.

Gars qui lave les vitre en train de se faire engeuler

J'ai finalement été "inspecté" à 10h20 mon vol étaient prévu à 10h25... Ti magasinage plus que rapide dans le duty free. Heureusement, je savais déjà ce que je voulais, ayant eu une préparation mentale de 3 heures. dans le duty free,

Finalement dans l'avion je revois mes nouveaux amis, tous ceux à qui j'ai fait la morale, d'un beau sourire de gentlemen:

"Bon vol"

J'aime tellement ça envoyer chier les gens poliment on dirait que ça me défoule plus. Finalement, j'écris ces lignes pour votre bon plaisir et en même temps c'est tellement un bon exutoire... Comme prévu y'a beaucoup plus d'espace que sur Air Transcrasse, me reste juste à envoyer la demi-heure de retard (merci planification C.D.G).


8 commentaires:

Quark a dit...

ouin ça va être beau demain.

Je pense que je vais arriver plus tôt demain pour mon vol.

T'es arrivé à quel heure? moi je décolle à 12h25.

J'espère que ça va être moins pire parce que moi aussi j'ai ben de la misère avec les gens qui font pas la file.

Didier a dit...

moi qui part le 29 décembre justement avec Air Canada...esperons que ca sera moins le bordel a roissy !

Le détaché a dit...

@Quark: Je suis arrivé à 12h45 (c'était prévu à 12h25), le départ était à 10h25

@Didier: le 29 devrait être pas mal moins dans le rush des fêtes, je reviens le 29 à Paris

Oliver a dit...

lol..
nice post Franck
mais on voit le petit québécois tout frais qui arrive avec ses bons principes de la province, je vois très bien la file d'attente en coude que tu parles et je peux te dire fièrement que j'ai l'ai coupé moi cette belle file :)
Oui j'ai eu quelques remarques subtiles.. est-ce que ca ma fait un pli ?? nope, ma carapace française est bien en place, tu verras tu m'en reparleras dans 4 ans !
bonnes fêtes au Qc

Le détaché a dit...

Oli: Ça sonne comme une invitation du côté obscure hehehe

@ a dit...

trop long, j'ai rien lu

Quark a dit...

Ça c'est finalement très bien passé pour moi à Charles de Gaule ce matin. Je n'ai pas eu droit à une grosse file d'attente, un petit 10 minutes pis c'était réglé.

Janets a dit...

Haha vraiment bon ton post, bravo!! Je riais seul devant mon ordi...

Je ne m'attendais pas au "Puis-je", vraiment nice!!