1/31/2007

Surf à 1km de chez moi...



Cette photos ne vient pas d'un océan lointain la ou les vagues se cassent sur la plage immaculée. Et non cette photo vient du fleuve St-Laurent drette en face des habitations 67. Dire qui a du surf depuis tout ce temps à peine 1km de mon ancient-encore-officiellement-chez-moi! C'est tu pas choquant?! Mais bon ma me pratiquer à Bordeaux le 24 février prochain avec Yan . D'ailleur ce post est un reminder, car il a p-e oublié dans son someil ce jour la hehehe. Tk après bordeaux j'espère être en mesure d'évité les étrons et autres cocheneries flotante du fleuve!

OCR - Office rocket cam

Le projet avance mouahahahah

1/29/2007

Mot clef politiquement pas correct en Chine.

Bao Tong
Chen Yonglin
Cui Yingjie
Ding Jiaban
Du Zhaoyong
Gao Jingyun
Gao Zhisheng
He Jiadong
He Weifang
Hu Xingdou
Hu Yuehua
Hua Guofeng
Huang Jingao
Jiang Mianheng
Jiang Yanyong
Jiang Zemin
Jiao Guobiao
Jin Zhong
Li Zhiying
Liang Yuncai
Liu Jianfeng
François Légaré
Liu Junning
Liu Xiabobo
Nie Shubin
Nie Shubin (repeated)
Sun Dawu
Wang Binyu
Wang Lixiong
Xu Zhiyong
Yang Bin
Yang Dongping
Yu Jie
Zhang Weiying
Zhang Xingshu
Zhang Zuhua
Zhao Yan
Zhou Qing
Zhu Chenghu
Zhu Wenhu
Zi Yang (in English)
Ziyang (in Chinese)
Ziyang (in English)

Voila je suis officiellement bani par le gouvernement chinois... J'aurais pus utiliser ces mots la aussi:

Cat abuse
Buy corpses
Fetus soup
Hire a killer to murder one's wife
No. 1 evil cult in the world


Mais ça devenait trop creepy...

Obscure video



Du stock wierd comme je l'aime :)

Top 5 des joies du mois

1 : Après 28 jours d’attente j’ai finalement reçu mon foutu lance rocket USB d’Hong Kong. Comme toute joie est accompagnée d’un malheur, grosse déception lors du branchement de celui-ci. Le soft a été fait en VB par un singe enragé qui souffre de parkinson. Résultat, un soft qui génère des boucles infinies et qui en bout de ligne ne fonctionne pas. Heureusement la fin de l’histoire est joyeuse, sur l’ordi du bureau ça fonctionne (presque) ! Bon ok le soft à l’affichage est tout fucké mais je suis en mesure de gôrnotter des missiles à travers la pièce au plus grand bonheur de mes collègues. Il me reste seulement à foutre une petite webcam et coder un meilleur soft pour le contrôle. J’ai déjà commencé à sniffer sur le port USB et j’ai vu la simplicité du protocole. Je vous redonne des nouvelles une fois ce projet fini.




2 : Ça fait un pti bou que je n’en ai pas parlé mais je suis maintenant propriétaire d’un ventilateur USB ! Comme toute joie est accompagnée d’un malheur, grosse déception lors du branchement de celui-ci. Le ventilateur génère plus de bruit que de vents. Les RPM des pales vont beaucoup trop vite résultat un semblant d’effet de cavitation dans l’air. Heureusement la fin de l’histoire est joyeuse : j’ai fabriqué des pales en papier et je l’ai ai collé sur le ventilo, résultat un RPM plus bas totalement silencieux et une bonne draft de vents qui fait une dissipation thermique essentielle à ma survie en milieu bureautique.



3 : Y’a deux semaines c’était la grosse soirée Karting payé par la boite. Opération de relation publique très amusante pour tout le monde, même la dame des RH étaient invité. Formule grand prix d’une heure en équipe de 3. C’était assez de karting pour avoir mal partout le lendemain matin. Comme toute joie est accompagnée d’un malheur, grosse déception de voir que mon cell n’a pas survécu à la course. L’écran à cristaux liquide à décider de laisser tomber les cristaux et devenir seulement liquide… Heureusement la fin de l’histoire est joyeuse : le lendemain insatisfait de ne plus avoir de cell, je raconte mes malheurs aux gens du bureau et ils m’offre gentiment un des cell béta-test de neuf. Cool ! Le joujou a des fonctions intéressantes. Ma préféré (et celle de mon portefeuille) le WIFI. Si une borne wifi publique est dans le coins (un peu comme celle qui seront installé partout dans Paris prochainement) je peux blablaté sans frais en VoIP, quand on sait que ça me coûte 20 euros pour 5 min à la carte ça représente une certaine économie ! En plus y’a la TV et un browser web et j'ai finalement une sonnerie de Jack Bauer de 24. Maintenant les McDo sont des zones d’appels gratis alors y'a des chances que j'ai une haleine de cheeseburger quand je vais vous appeller.




4 : J’ai trouvé près de 30 euros sur le sol depuis 2 semaines. À force de marcher en parano et de vérifier chaque centimètre carré du bitume afin d’éviter les fientes de chien, je trouve des trésors. Un beau gros billet de 10 euros sur le trottoir et 20 euros sur le planché d’un pub sur les champs et lysé (la fiente était pas sur le sol mais dans l'attitude de certains gens). Comme toutes joies est accompagné d’un malheur cette somme représente seulement 15% du prix de ma caméra numérique et de toute façon j’ai bus ces 30 euros ce weekend en 20 min. Heureusement la fin de l’histoire est joyeuse, j’ai eu pas mal de fun au café Oz et chez Gab & Yan ™ en fin de nuit pour finalement finir soul mort à l’absinthe avec un casse de l’armé rouge. Gracieusté de Yan et de son voyage a Prague. Gab à d'ailleur des photos de ce moment d'abus.

Camarade ma yeule enfle quand je bois l'absinthe!


5 : Je suis maintenant accepté en tant que collègue de travaille compétant et gentil au bureau, après quelques mois je me suis forgé une bonne relation avec les français plus tôt frileux à me donner une chance. Après avoir livré dans un délai plus que rapide ce qu’il voulait et posé des solutions simple et efficace à certains de leur problèmes, c'est devenu très vivable comme ambiance. Comme toute joie est accompagnée d’un malheur, je reste quand même le seul programmeur java qui s’occupe de toute la couche métiers… Ça implique que tous les nouveaux projets et maintenance des anciens projets passe par moi et ça représente pas mal de boulot, j’ai bien essayé de faire un outils de test unitaire simple à utilisé pour qu’on m’aide à faire l’assurance qualité des soft produit mais bon l’idée que quelqu’un d’autre tests le soft de quelqu’un d’autre est vraiment pas quelques choses de normal ici. Heureusement la fin de l’histoire est joyeuse, au niveau interpersonnelle j’ai l’impression d’être devenu demi-dieu en l’espace d’une soirée en ouvrant une bière avec mon jonc d’ingénieur. C’était lors d’un pot pour l’intronisation d’un collègue qui passait de « vulgaire prestataire » à « employé ». Ils ont tellement aimé ça qu’ils se sont forcés pour prendre toutes les bières de la caisse afin que j’ouvre les bouteilles. Disons que l’effet dans une pièce sans bruit est identique à l’ouverture d’une bouteille de champagne qui POP. Ça réellement été un exploit pour eux et depuis ce jour, je suis passé du caribou straight au caribou cool. Mon +2 (chef de mon chef) a même pris un pti vidéo avec son cellulaire afin de le montrer à qui veut bien le voir.



PS : C’étais pas encore mes 5 secrets après avoir reçu la « tag » je pense encore aux conneries que je pourrais dire…

1/25/2007

Chamonix - The deleted scene

Pour ceux qui n'on pas encore vu les vidéo de Chamonix sur le site à Mat, voici deux deleted scene de sa sélection :

Vidéo 1 : The Engrish

Ce vidéo pris dans l'autobus montre assez bien la qualité de l'anglais en france.



Vidéo 2: Ma petite métaphore sur ma première déscente avec des skis mal ajustés.

1/22/2007

Chamonix

Départ Paris 23h40, direction Chamonix via un train de nuit… Le train et les wagons sont plus vieux que moi d’au moins deux bonnes décennies. Le concept d’un train de nuit est que les wagons sont des dortoirs. L’espace vital est réduit au minimum comme dans un sous-marin. Par minimum je veux dire 6 couchettes dans une pièce plus petite que ma salle de bain. Pour vous donnez une idée, pendant les 9 heures qu’on durées le trajet je me sentais comme dans la valise d’un char en mouvement, bref j’ai pas vraiment dormis, mais bon la vue des montagnes ma vite fait oublié cette nuit blanche!

Click Click Click je prends des photos plein de photossssssssss ouai c’est cool les photoo0s001SS!!!111à!! Mais où sont ces photos?! Par sur le blogton encore??! Pas sur l’album du détaché?!!? Et non, la raison est bien simple.

J’AI PERDU MA FOUTUE CAMÉRA SUR LA PISTE DE SKI…

Voyez-vous une certaine compagnie qui fait de l’équipement de SKI design des manteaux d’hiver pour faire du SKI et l’ingénieux en charge de foutre les zippers c’est dit que ça serait pas mal brillant de faire en sorte que quand tu te plante en ski les poches ouvrent automatiquement… #W$%@#$?@#$

Mais pas de panique avec MS Paint, j’ai été en mesure de vous reproduire fidèlement ce qui se retrouvait sur ma caméra…

Alors, voici un panoramique du mont-blanc :

Voici moi qui déballe la pente de ski :





Bon heureusement pour ceux qui ont un grand sens de l’observation et qui se sont aperçus que ces images sont de synthèse de hautes qualités possèdent quelques petits défauts subtils… Math et Dan n’ont pas perdu leur caméra, ils vont mettre leurs photos en ligne bientôt…


En gros ma fin de semaine se résume comme ceci :

Train
Sommeil absent
Attends après les skis
Ski
Chienne de crever
Ski
Tartiflette
Bière
Ski
Douleurs
Tartiflette
Bière
Ski
Douleur
Grosse vie sale
Dodo
Ski
Douleur
Tartiflette
Vin
Ski
Douleur
Cassoulet
Vin
Ski
Douleur
Très grosse vie sale
Bière
Bière
Bière
Bière
Marde de clown
Bière
Marde de clown
Bière
Train
Sommeil profond de gars soul


Faits saillants de la fin de semaine

L’hôtel est vraiment cool, super vue, super prix, super staff SAUF deux points négatifs :

Le staff de location de ski sont arriéré et les oreillers sont fait pour des géants qui ont une tête grosse comme le tronc d’un séquoia. Pour mon accusation gratuite envers le staff du rental je m’explique :

On prend la peine de remplir d’avance sur le net la foutue fiche de location question de maximiser le pick-up une fois sur place (et sauver 20%). Arrivé là-bas, ça prend 10 min. trouver la méga fiche informatique, en fait j’ai eu le temps de la ré remplir avant qu’il la retrouve. La fille complètement mystifiée par l’informatique tente de trouver les settings à mettre sur les ski en fonction des mes information bio-métric-top-compliqué c'est-à-dire grandeur et poids… Un bon 20 min. pour finalement trouver la super valeur mystique qui correspond à la division par 10 du poids de la personne… Même gammique pour Dan, je pense qu’on a perdu une bonne heure dans le stand de location j’ose même pas imaginer si ont aurait été plus que deux à vouloir louer du stock!

Finalement, on marche jusqu’à la montagne (Le brevant) les autres pentes étant fermé ou pas assez enneigé ou trop hardcore pour qu’on y aille sans guide. Donc dix minutes de marche lunaire plus tard on arrive au téléphérique. À partir de la c’est une ascension de 2500 mètres avec une vue vraiment hot (voir photos ms paint!) Sans trop checker nos affaires on monte jusqu’au top, rendu labas moi et dan on est un peu traumatisé de voir la pente. Mathieu lui ayant fait du ski depuis qu'il est tout petit donc aucun stress pour lui...

Pour moi qui est très débutant (2 décentes au Québec) je suis pas trop habitué au concept de piste des alpes... Une piste de 3 m de large avec à droite un mur de roche de type « J’arrache ta face quand tu veux » et à gauche une falaise infinie protégée par une tite-corde à peine plus grosse que celle utilisée pour indiquer une peinture fraîche… On décent donc en mode hyper slow motion la pente préférant parfois descendre sur le cul que de me broyer sur les roches ou finir dans un bruit écho en fade out…

Arrivé en bas et TRÈS heureux d’être en vie on se rend compte que les pistes étaient en mode losange pas trop idéal pour une première descente. En plus pour ajouter au plaisir la neige très collante s’amusait à arracher mes skis à la moindre bosse ou virage sec... Après deux ou trois descentes à me planter à tout bout de champ, je commencé à me pauser des questions sur la viabilité du matos. Je vais voir au remonte-pente et demande conseil aux personel responsable de surveiller à ce que personne ne se fasse déchiqueter par les remonté méchanique... Le mec regarde prend un de mes mini-skis et me demande mon poids… Quand je lui ai répondu il part à rire... N'ayant plus vraiment d'égo je savais pas trop à quoi m'attendre... Ça l'air que la méga championne de la location a ajusté les ski 20 kg (44 lbs) en dessous de mon poids. Comme par magie à partir de ce moment j’ai été en mesure de faire du ski sans provoquer des avalanches locales et avoir (trop) peur de crever...

Au bout de la journée, mes pieds ou plus tôt la peau autour de ceux-ci ont commencé à se plaindre… L’humidité et la laine de mes bas ont commencé tranquillement à gruger ma peau cheap de côté de petits orteils… Au début c’était juste inconfortable, mais à force de dire « Tayeule ti-orteils » ils ont fini par faire deux merveilleuses ampoules qui couvrent une bonne partie de la surface… Le reste de ma fin de semaine, c’est donc déroulé avec le cri des orteils en feu…

Mis à pars le ski, j’ai eu l’occasion de goûter aux spécialités locales. Ma préférée la tartiflette! J’en ai mangé trois fois en deux jours c’est vraiment « bon dans yeule »!
Ajouté à ça le fait de la bouffer à 2500 mètres de haut pis je pense que c’est tuff être dessus de sa fin de semaine malgré les événements malheureux. Après le ski on a profité à fond du centre de sports très propices aux pintes de bière avec les deux types de saunas (sec et tout sauf sec) et le jacousi.

1/19/2007

Chamonix me voila



Demain soir je prend le train de nuit jusqu'à Chamonix la ou le vénérable du sommet m'attend avec Olympe la lessive des dieux et surtout 15km de pistes :) J'y vais avec Mathieu et Dan. Je vous redonnes des nouvelles de ça asap, en espérant que je revienne en un seul morceau!

1/16/2007

Vous les gens de banlieux

Y'a beaucoup de sorte d'accent français en europe, le très connus accent Parisien mais aussi toujours à Paris y'a l'accent (ou argo?) de la banlieu. Pour vous donner une idée ce parlé contient une très bonne dose de verlan ce qui rend difficille l'écoute. Bon comme une images vaut milles mots un série d'animation de 18 min. à 24 images par sec. devrait bien valloir 25920000 mots? Écoutez ça c'est dans la pluspars des cas très très drole:

Première série:



Deuxième série:



Et pour finir une petite shoot de Belge?



Ou encore d'accent du nord?




Les deux derniers vidéo viennent de la même émission que les ouf de jésus. Je crois que je vais commencé à l'écouter le dimanche soir...

Finalement, pour ceux qui ont trop été paresseux pour lire l'article sur le verlan, OUF veut dire FOU en verlan, ça comme été une révélation en lisant ceci, je l'entend 80 fois par jours...

Shipping


Bon y'a certains inconvénients d'habiter en france.

1/14/2007

Ohhh comme le pape est mignon....

Ok je croyais avoir tout vu en matière de fanatique religieux avec le documentaire Jesus Camp. Je suis forcé de constater qu'en france aussi y'a ce genre de top-méga-aucun-doute-possible croyant.



Bon avant de me faire amené au buché pour cause d'hérisie, je vais leur donner un crédit dans mon livre amené des sandwitchs aux sans abris c'est bien, leur donner un ti peu d'amour aussi...
Mais faire des séances de pseudo-trans-jésus-dans-mon-coeur c'est peut être un peu trop... Tk la foie inébranlable m'a toujours fait peur. De un parceque l'esprit critique de ces gens est complètement rendu à 0. Si demain le pape ou autre "authorité" religieuse dit un truc à cause que jésus me l'a dit, c'est garantie que la masse de super top croyant vont docilement écouter sans remise en question. Mais bon c'est pas mal la même gamique pour la plus pars des religions monotéisme avec interprétation des écris du passé...

1/07/2007

M'as tu vu devant

M'as tu vu devant

210, est le nombre de M'AS TU VU DEVANT que j'ai croisé aujourd'hui au Louvre... Je crois que l'Asie (pour ne pas dire Japon...) remporte la palme avec 163 M'AS TU VU DEVANT pour tout autre sorte d'humains confondus. M'AS TU VU DEVANT est le concept de se foutre devant un objet et de se prendre en photo. Bon je sais bien que tout le monde fait ça, mais on dirait qu'eu prenne ça vraiment au sérieux! Il se photographie devant à peu près n'importe quoi. On dirait que de prendre 2 secondes pour regarder l'objet en question c'est pas vraiment important, l'important c'est d'être pris devant. Ohhh check une cuillière rouillée, pause moi devant!!11!!1!!11, Ohhhh un cendrier, je dois avoir une photo à côté!!!11!1!!!!1. Ohhh un morceau de gomme à terre, bon ok vous avez compris ou je m'en vais avec mon cynisme...

Bah chu dans mes spm en fin de semaine... ça doit être le fait de me coucher a 20h00 et me levé à 0h00 qui me scrap un peu l'humeur...

Comme c'est le 100 post du blogton, je vais célébrer en images! Voici donc le clown du 100 post:

C'est vraiment le genre de truc qui me rendent fière d'être humain...

L'interminable réçit, Chapitre II

On va dire qu'on est rendu demain... Voici la patie 2 de 3 de l'interminable réçit écris dans l'avion...

La 417 est probablement la route la plus plate du Québec juste après la 10 qui l'été a toujours une odeur fécale. Heureusement pour mon divertissement cette route a quand même quelques attraits touristiques. Premièrement, les road kill (Coeur sensible ne pas cliquer) sont relativement variées, on y retrouve toute sorte de mammifères différents, raton, moufette et même pseudo-belette (quoi que c'était un peu dur à dire).

Mais mon attraction préféré fut l'observation d'oiseau, je crois que les rapaces d'Amérique du Nord reprennent vraiment vigueur, j'ai pu voir au moins une bonne dizaine de faucons et autre oiseau mangeur de rat (probablement trop snob pour bouffé les free lunch qui traîne sur le bord de la route) J'ai été pas mal impressionné de voir une chouette faire du sur-place à 20 pieds au dessus du sol, la dernière fois que j'avais vu une telle chose c'était au canal discovery spécial machine-à-tuer-la-viande. Y'a aussi eu la masse de trucs noirs qui volent. Truc noir qui vole est le seul qualificatif que je peux donné aux 9 024 293 oiseaux qui volaient au loin. Je sais pas si le fermier à entrainé un “banc” d'oiseau à fertiliser son champ, mais j'aurais pas voulu être en dessous de cette biomasse.

9 024 293 oiseaux (les pixels foncées)

Arrivé à Ottawa l'âne d'Asie m'indique d'un E qu'il à soif, ça tombait, bien ma vessie m'indiquait, avec un F qu'elle voulait elle aussi faire un pit stop au garage du coin. Le char abreuvé j'entre dans la formidable la station pour faire monter le niveau de l'eau du bol.

Malheur, un petit indicateur rouge de la porte des toilettes m'indique que le lock semble être enclenché. Bon pas de stress j'ai juste ça à faire attendre.... 5 min passent, je commence à douter si je suis pas en train d'attendre comme un épais pour rien et qu'une simple clef me donnerait la joie de me m'écouler. Je vais voir l'opérateur de caisse enregistreuse à la recherche de la clef du fort boyard.

“You dont need a key sir”

Arggg donc y'a réellement un humain dans cette pièce, dans le plus profond de mon coeur j'espérais qu'une clef était nécessaire pas vraiment pour entrée dans les toilettes mais plustôt parce que par déduction si y'a quelqu'un dans cette pièce depuis x + 5 min ça veut forcément dire que cette personne travail très fort et j'ai bien peur de subir tout ces éfforts...

Un autre petit 5 min. d'attente et finalement un maigrichon sort la tête bien basse honteux de sa salle besogne... ET COMMENT! Je sais pas exactement comment il a fait son compte, mais l'imbécile a réussi à chier sur le siège du bol! Un beau gros clafouti brun bien éparpillé sur tout les azimuts du bol... À la limite le mec aurait pu prendre 2 min. pour cacher les preuves, mais non, le l'étendeur à simplement quitté tout léger vers un brillant avenir laissant tout derrière lui... Va donc vivre proche de la 10 salle sauvage!

Bon le reste de ma visite Ontarienne fût plus joyeuse, comme j'étais un peu en avance sur l'horaire je me suis payé le luxe d'une visite de la capitale érablienne. Le parlement est propre la cour suprême à probablement des plafonds trop hauts et partout ça grouille de GRC qui ont troqué le cheval pour la Ford .

Quand t'es rendu la tes mieux de gagner sinon c'est pas mal la fin

Cette petite balade m'a permis à deux occasions, de montrer mes stigmates de conducteur montréalais en ne tournant pas à droite au feu rouge. J'ai également pris de formidables clichés du plafond de mon char et le toit des buildings trop lâche pour me garer pour faire la job comme du monde. Cette petite balade ont tué les minutes d'attente avant l'arrivée de la néo-fonctionnaire-fédérale.

1/04/2007

On ta rien avant d'être comédien

Y'aurait du vendre leur trousse 30$ pis upgrader les comédiens...

1/03/2007

Trop crevé pour mettre à jour le blogton, je vous laisse sur ma pensé du jour.

"L'infiniment petit s'arrête à rien"

L'autre bord de l'antlatique

Bon enfin je prend le temps d'écrire alors pour ce qui est de mon retour, je n'ai vécu aucune frustration à trou d'eau, sauf peut être la surfouille malgré mon grand effort pour ne pas bipper dans la gate.

Après plusieurs passages cette année dans "l'arche bippeuse", je me suis rendu compte que mes souliers provoquaient le redoutable sniffeur de métal. Après avoir finalement observé mes souliers au rayon x, il s'avère que je marche sur deux foutus clous directement en dessous de mes talons. Le jour ou les clous vont décider de visiter mon talon j'imagine que ça va être le signal de changer de soulier. Pour être sur de pas beeper j'ai enlever mes soulier, j'avance tranquilement vers la machine, je passe *suspense* fiou aucun beep.

Le mec à dû me trouver nerveux, car j'ai quand même droit à une fouille en règle. Faut dire que pour sauver de l'espace dans les bagages j'ai opté le port du t-shirt blanc, la chemise propre, le chandail long, le veston et finalement le manteaux long... J'avais effectivement l'air louche j'ai donc eu droit au tripotage de MONSIEUR le constable pour vérifier si je cachais pas des peaux de phoques en dessou de mon déguisement de bonhomme Michelin.

Mais bon tout ça c'est du passé, je suis maintenant bien confortablement assis en pseudo-première classe, merci petit checkout électronique, j'ai pus choisir mon siege dans la 2 ième rangé de l'avion. Pourquoi c'est pas la vrai première classe car c'est un vol 100% économique, heureusement pour moi il ont décidé de ne pas arracher les bancs de la première classe. J'ai donc eu droit au lazyboy sans la bouffe de luxe. Cependant ce qui est bien en pseudo-première classe c'est qu'à ma gauche y'a un gars qui à payé 3 fois le prix de mon billet et profite de la même bouffe micro-w-ondé. Ça adone que mon voisin de gauche est le CEO d'une cie de Vancouvert qui fait dans l'architecture SOA, qui comme par hazard est exactement ce que je fais en ce moment. Un ti peu de PR et hop il me file sa carte, bon ça veut strictement rien dire mais un de ces quatres m'a l'ajouter à ma collection de linked hehehe. Peut importe voilà le boeuf au pétate qui se pointe, arrgg je suis encore bourré de dinde et autre artéfact de noel, courage!

Ceci dit comme je suis complètement zen et vide de toute hargne envers l'univers qui m'entoure laissé moi vous résumé ma semaine typique de Nowel. Je sais que le sujet est relativement banal mais comme j'ai 6h10 min de vol et que j'ai rien d'autre à faire je vais me permettre de débalé ma vie comme un vulgaire reality show. Le thème d'aujourd'hui. "St'une fois un gars"


St'une fois un gars qui arrive de Paris pour nowel. Deux de ses chum l'acceuil j'ai nommé $ (Mister B et Sacelichecious) nous nous dirigons immédiatement vers un des hauts lieux de la gastronomie montréalaise, j'ai nommé le très méconnue “Les progénitures du roi” dans le très très chic cartier d'Hochelaga Maisonspustrèsneuve. Après ce délicieux repas direction ÉTS question d'allez chercher mon diplôme qui prend la poussière dans les bureaux du registraire. Quelque bières au pub de l'ÉTS pour finalement réaliser que la laurentide tablette n'est plus aussi bonne que dans le temps, j'imagine que la consommation de bière Belge, Allemande et pas mal toutes sortes de Houblons autres que Molson en est pour quelque chose.


bla bla bla

Le décalage me rattrape quelque temps plus tard pour me déposer non sans résistance dans les bras de Morphée.

Le lendemain, frais comme un poupon ayant dormis 12 heures et gavé de caféine je suis près pour allez chercher la mamoiselle à Ottawa... C'est que la mamzelle travail maintenant pour le gouvernement fédéral et traite des dossiers prioritaires tel que l'attribution (ou non) de subvention pour des recherches postdoc aux sujets variés tel que la transsexualité dans la littérature des îles du sud. (J'ai modifié le titre pour pas que le gars tombe sur mon site en cherchant sur son sujet, mais en gros c'était pas mal le même sujet dans des mots différents)

Ce petit voyage est l'occasion de réveiller ma picouille coréenne qui dort depuis 3 mois dans la ruelle. C'était d'ailleurs avec grand bonheur que j'ai pu constater que les quatre vitres de mon super bolide étaient toujours intactes. Peut-être que les racailles de Montréal se sont fait à l'idée que la vielle tasses de café tim-horton bien en vu dans mon porte-gobelet ne contenaient définitivement pas le trésor qui pourrait les sortirs pour de bon de leur vie de malfrat. Première escale l'autoroute 15, encore une fois je me demande à quand les parcomètres le long de la voie... 45 min pour traverser un bout qui se fait normalement en 10 min. Le méga bouchon est une gracieuseté du jambons qui se crash dans les murs de l'autoroute Décarie.

Jambon qui se crash sur décarie

Mais les bouchons n'ont pas eu raison de mon sourire provoqué par mon manque de conduite automobile. De plus quelle joie de réentendre CISM qui cependant à maintenant beaucoup trop de publicité de bar en manque de prêt étudiant.

À suivre demain...

1/01/2007

Bonne année

Un peu magané de la fête du nouvel an chez Gab hier, je vais poster ce que j'ai écris dans l'avion demain il me reste à le corriger et le rendre plus fenshoui. En attendant je vous souhaite une bonne et très heureuse année 2007!