2/09/2007

5 secrets / conneries

Ok ça fait un bon petit bout que Yan m'a donné la tag j'ai enfin l'occasion étant prisonnier de l'avion pour vous écrire cinq trucs "secret". En fait, ça ne sera pas super débile secret pour certains amis qui ont probablement déjà entendu l'histoire, mais ça risque d'être des révélations pour le père qui lis p-e le blog:

1 - La canisse de l'enfer

Je devais pas être trop vieux genre max 12 ans, j'étais en train de me garder seul à la maison comme tout bon gamin de classe moyenne ou les deux parents travails... Je cherchais de quoi pour me désemerder. À l'époque on habitait Mascouche, la banlieu québécoise typique, bungalow aligné à perte de vue. Notre bungalow avait au sous-sol l'option foyé inutilisée depuis des lunes, ce foyé était devenu avec le temps mon laboratoire d'expérimentation thermique de prédilection. Les expérimentations de ce laboratoire était principalement des tests destructifs de haut niveau ou l'idée était simplement de foutre le feu à pas mal tout ce qui pourrait être drôle, plastique, jouet, poils de tapis, name it... Mais cette journée-là j'avais décidé de faire le feu qui les dominerait tous, pour ce faire j'ai réquisitionné la cannisse en métal de patate en flocon (j'ai pas trouvé de photo désolé et parenthèse pas rapport, dans l'avion en ce moment y'a un vieux mec à côté qui est vraiment en train de matté du p0rn dans l'avion, très subtil champion...) Ayant mon chaudron de Panoramix, je partis donc à la recherche de combustible potentiel. Mon père avait un atelier riche en quossins wierd et bouteilles de produits de toutes les couleurs, bref le paradis de l'apprenti pyromane. J'étais pas con au point de prendre des trucs avec seulement des têtes de mort, en fait je cherchais surtout le stuff avec la super flamme. Après le recensement de tout ce qui était considéré comme inflammable, quoi de mieux que de prendre une portion de chaque et des foutres dans le mighty marmite. Le mélange était très douteux, je m'attendais à avoir une salle explosion de couleurs diverses j'allais donc être prudent. Mes mesures de sécurité supplémentaire ont été principalement de trouver un bout de bois plus long pour crissé le feu et de fermé la ptite porte en vitre quasiment au complet. J'installe donc l'expérimentation au centre du foyé avec une certaine forme de respect au mélange...

J'allume le bout de bois, ok we have ingnition, j'approche nerveusement la flamme vive sur le liquide... bof... à peine une petite flamme, grosse déception, le liquide est vraiment pas trop flammable, la flamme à peine à prendre à toute la surface du liquide... Pas mal déçu je regarde quand même l'échec brûler, dans le pire des cas si ça continue à brûler ça fera des preuves de moins à éliminer. À ce moment je quitte l'expérimentation pour une raison qui m'échappe, un téléphone ou autre machin qui m'amènent à m'absenter 5 min en haut... À mon retour en bas, le chat semblait fixer le foyé avec un air assez traumatisé, le genre de posture qu'un chat a quand n’y bouge pas pour pas que le gros chien qui passe se rende compte de sa présence... Des petits reflets de lumière d'un blanc-jaune assez intense sont reflétés dans ces yeux, en trame de fond on entend un espèce de grondement similaire au bruit des torches au propane... Ishh ok, je me garroche en direction du foyé pour avoir un visuel de l'expérimentation.

Shit!

Le métal de la can est carrément rouge et un salle cône d'un feu de couleur wierd et enragé sort de la canisse, le liquide était pas trop flammable, mais les vapeurs l'était en maudit ! Le truc bouillait à fond la caisse et les gaz en combustions qui sortaient de la étaient carrément en train de faire un miniréacteur d'une violence considérable. Dans ma longue liste des features de sécurité, j'avais omis une façon d'éteindre le feu... wise.. Je cherchai donc une façon d'éteindre cet enfer avant de faire fondre la maison. La première technique de la flotte, ishhh mauvaise idée, éteindre un liquide en feu avec un autre liquide ça fait juste plus de marde.. Ok ben kin bouffe de la cendre bête de Satan, rien à foutre, le feu persiste toujours, le métal de la plaque au dessus du foyé commençait elle aussi à devenir rouge salasse. Au bout de quelques minutes, je réussis à trouver une plaque en bois suffisamment grande pour couvrir tout l'orifice de la bouche de l'enfer. Comme c'était pas une plaque énorme et que le feu ça la mauvaise habitude à être chaud, je n'ai pas réussi à positionner du premier coup la planche. Heureusement pour moi j'avais à ma disposition tous les outils essentiels d'un foyé, avec le "grab-buche" je réussis à foutre la planche au dessus de la canisse, les relents de vapeur réussissaient à faire vibrer la plaque, en appuyant sur celle-ci j'ai réussi à éteindre la bête, ohhh que l'adrélanine était présente... Ne restait à attendre que ça refroidisse et jeter cette abomination et la bannir à tout jamais de cet univers... Après avoir ouvert les fenêtres pour enlever les effluves toxiques, la moman pouvait arrivé au foyé ou fiston l'air d'un ange s'amusait avec ses legos...

2 - Mayday Mayday

Gros été chaud aucune précipitation depuis des semaines, interdiction d'arroser les gazons de Mascouche la paisible.. Toujours en quête d'action et probablement influencé par le 80 ième visionnement de top gun,, je décide de grimper sur le toit de la maison via la grosse antenne UHF avec un beau gros paquet de feuilles blanches, de ma vigie, je démarre ma petite entreprise de création d'avion en papier, whooooo ça va loin à partir d'un toit... Mais bon après 2 ou 3 vol, le concept devient vite banal... Je pars donc à la recherche d'un peu de piquant... Quoi de mieux et des petits problèmes techniques en plein vole pour divertir un peu. Armé d'un paquet d'allumettes je fou le feu au cul de mes super avions fraîchement sortis de l'usine... Whoooooo des avions de feu se crash partout dans la cour que de plaisir.... Pendant que je m'affairais ;a la construction du prochain prototype, des relents de boucanes blanches montent jusqu'à moi... Hmmmm ça ne sentait pas l'odeur de papier brûlé, c'était ehhh plus végétal... Je m'empresse donc de regarder en bas...

Shit!

Un salle feu de forêt de gazon déferle dans la cour, hmm OK j'ai pas trop l'équipement nécessaire pour fabriqué des avions-citerne, je m'empresse donc d'allez faire le sapeur pompier en bas... Ok le truc était vraiment rendu majeur, 30% de la surface de la cour était en train de cramé SHIT SHIT SHIT... J'essais tant bien que mal de piétiner pour éteindre des spots, mais bon c'était pas très efficace rendu à cette échelle, opération arrosée le gazon.. Au bout de quelques minutes, j'en viens à bout, mais fuck ça sent le vieux tabac à des lieux à la ronde et le jaune du terrain à laissé sa place à un beau gros noir uni... De mon souvenir, mon plan était simple, au retour si personne ne pause de questions pourquoi tout est cramé dans la cour, pas de stress... Si advenant qu'une question du genre "Dit moi François ta une idée pourquoi la cour ressemble au Vietnam après un bombardement au napalm" j'aurais sorti cette excuse fouareuse: "je gossais avec des allumettes pis j'en ai escapé une à terre..." Bon c'est sur que j'allais me faire dire "Je t'ai dis de pas jouer avec des allumettes!" mais ça passerait sûrement mieux que dire : "je m'amusais à crisser des avions en feu du toi, pis la je sais pas pourquoi la moitié du terrain à passé au feu". Je crois que la question n'est jamais venue finalement, faut dire que la cour n’était pas un grand centre d'intérêt pour les parents...

3 - Centrifugeuse

Généralement quand je faisais des conneries, c'est que les parents over religieux de Simon le pti voisin considérait que Simon et moi on se voyait trop souvent... Et comme tout excès est foncièrement mal il imposait des genres de boycott random d'une journée afin de nous montrer à quel point on peu s'emmerder tout seul à maison.. Mais c'est aussi dans ces moments ou j'ai probablement fait le plus de conneries... La chatte de service s'appelle Coconotte généralement quand je cherchais à rire un bon coup elle était la bête de prédilection. Voyé vous, un animal domestique pour un ti-cul qui s'emmerde c'est pas mal semblable à un jouet, sauf que le jouet bouge pour sauver sa peau et ça, c'est drôle... Un de ce moment magique passé avec Ze Coconotte (qui est toujours en vie à mon grand étonnement !) fût l'expérience de la centrifugeuse...Le paternel avait gossé une cage à chat maison de forme pyramidal un peu comme un morceau de tobloronne, des beaux murs en moustiquaire et une poignée en plein centre du centre de gravité. Ce feature ajouté à un anneau ayant par le passé à suspendre une chaise dans la cave fût une révélation. Cage + corde + plafond = cage suspendue après avoir installé la cage y manquait juste de la vie dedans, je pars donc à la chasse au chat. Après une chasse relativement simple, après tout un chat ça genre juste 3 ou 4 place pour se cacher... Je ramène l'animal au lieu de détention, après un procès sommaire, je dépose la minoune dans la cage suspendue au plafond..Bon, ok ehhh ouai pis après?! Ok le chat est visiblement irrité de la situation, mais pas assez pour me faire rire, juste sourire. Bon comme d'habitude ça prend du piquant, je donne une tite poussé, oouiiiiiiiiii ça tourne... La le chat est vraiment très irrité...Plus viteeeeeeeeee Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!


Shit!


Du liquide s'échappe de la cage et le distribue uniformément à travers toute la pièce sur les tapis. Ze pussy à décidé de pisser dans ces "culottes "... Bon c'était pas la première fois que la chatte pissait de peur, plusieurs épisodes d'attaque à la balayeuse avait donné ces résultats, mais la c'était pas une flaque à ramassé c'était omniprésent dans toute la pièce, un beau gros sprinkler a pisse... Je pouvais pas faire grand-chose, de mes souvenirs même quand on a quitté cette maison, y restait encore un pti relant d'odeur de pisse de chat dans cette pièce.



4 - Bon j'ai pu de batteries... ça sera donc une autre fois...

4 commentaires:

Miss Foxie a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Miss Foxie a dit...

Tu devrai écrire un recueil intitulé; LeDétaché diabolique qui sais, ça pourrait se vendre ;-)

LeDétaché a dit...

Ouai sauf qu'il faudrait que j'indique que celui-ci est crée en français 2.0!

plaxx a dit...

ROTFL!!! Man, je suis tout seul à me marrer intense dans un p'tit cubicule chez Bell. Grâce à toi!

Bon, je vois que t'es prolifique. J'ai beaucoup de catch-up à faire.